Vertus et son histoire

Autrefois, Vertus fut le centre d’une contrée gallo-romaine faisant partie de la Seconde Belgique. Le nom de « Vertus » découle du nom d’un culte rendu à une divinité païenne « Virotus » qui symbolisait le courage. Puis, le culte de Saint Martin (représentant le courage militaire) véhiculé par le christianisme le remplaça et Vertus perdura sous l’influence du Diocèse de Châlons.


Vertus et ses hommes célèbres

 

 


« Vivit post funera virtus » - le courage survit à la mort

L’emblème est « un cœur de gueules» représentant la vie malgré la flèche qui le transperce. Le cœur est le symbole du courage.

Vertus subit des incendies pendant la guerre de 100 ans. Elle sera une des dernières villes à résister aux Anglais qui la brûlèrent en 1380.


L’Hôtel de Ville (Ancienne Maison des Dames Régentes)

La visite historique de la ville de Vertus commence de l’Hôtel de ville qui était autrefois la Maison des Dames Régentes.
Vers 1670, l’Evêque de Châlons établit à Vertus une association nommée « les Dames Régentes ». Il trouvait que les écoles pour filles manquaient surtout dans les campagnes. Le but était que les filles apprennent leurs devoirs religieux et de séparer les sexes. Le Devoir des Dames Régentes était de former des maîtresses d’école capables de servir dans la campagne.
 


la Fontaine Lavoir

Ensuite, au bout de la Petite Rue du Moulinet se trouve la Fontaine Lavoir portant le même nom.

 

 

 

 


la Grande Fontaine

En retournant sur la Place de la Grande Fontaine, on peut apercevoir une maison à pans de bois ainsi que la Grande Fontaine – l’une des sources de la Berle.


L’Eglise et le Puits Saint Martin de Vertus

   L’origine de l’Eglise Saint Martin est inconnue, sa construction daterait de la fin du XIème siècle (1080). D’une part à cause du culte de Saint Martin, un des plus anciens de la Région d’autre part, par sa situation au dessus d’une source, le Puits Saint Martin (autrement dit, au dessus d’un ancien lieu de culte païen christianisé). Autrefois, l’Eglise dépendait d’une Abbaye et toutes deux faisaient partie de l’enceinte du château que les comtes possédaient à Vertus. Au XIIème siècle, l’église appartient à une communauté de chanoines réguliers.
 


L’orgue Aubertin de l’Eglise Saint Martin

La présence des orgues à Vertus remonte au XVème siècle. En 1458, l’Abbé du Reclus réaménage l’orgue de l’Abbatiale Notre-Dame.
En 1791, le facteur d’orgues châlonnais René Cochu crée un grand orgue. Ce dernier possédait encore 14 jeux en 1895 et fut restauré pour la dernière fois en 1936.
En 1940, l’orgue disparaît lors d’un incendie de l’église.
En 1988, la Paroisse souhaite remplacer l’orgue électrique et acquiert un orgue positif du facteur d’orgues Koenig sur les conseils d’Eric Brottier (technicien conseil et organiste). L’idée de reconstruire le patrimoine vertusien grâce à un grand orgue grandit. Ce projet devient municipal et l’association des Amis de l’Orgue est crée en 1989.


Les Cryptes de l’Eglise Saint Martin

Pourquoi des cryptes à Vertus ?

Elles servent à compenser les différences de niveau du sol qui va en déclivité depuis le grand portail jusqu’à la source mais aussi pour permettre aux moines de l’ancienne Abbaye de célébrer leur messe sur les autels dressés dans les cryptes.
L’Eglise Saint Martin est composée de 3 cryptes. La plus grande est dédiée à Sainte Anne, les deux autres à St Quentin à droite et St Nicolas à gauche.


 
 

Mairie de Vertus

Place de la Mairie
51130 VERTUS                                                   

Téléphone: 03 26 52 12 97  
Télécopie : 03 26 58 67 68
Facebook

Horaires d'ouverture :
Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00
Bureaux fermés le dernier jeudi après-midi de chaque mois.

Horaires passeports biométriques :
Du Lundi au Vendredi
de 09h00 à 11h30 et 14h00 à 17h00
Bureaux fermés le dernier jeudi après-midi de chaque mois.

Cimetière ouvert du lundi au dimanche :
Hiver (1/11 au 31/3) : 8h30 - 17h00
Été (1/4 au 31/10) : 8h30 - 20h00